Description du projet

Depuis la fin des années 1990, Gérard Bondaz puise son inspiration dans l’observation de la nature.
Les arbres, sous l’influence de la neige, des vents, sont en perpétuel mouvement. Ils se forgent un port, une attitude. Les bois morts glanés en forêt ou sur les berges d’un torrent portent cette empreinte du passé. Gérard Bondaz fixe ce mouvement dans ses œuvres et leur donne ainsi une âme.
Le mariage du fer et du bois symbolise la rencontre entre l’homme et la nature. Ils sont tous deux rejetés, abandonnés. Ils sont pour l’artiste des cadeaux qu’il suffit de cueillir.